slimch's blog

06 février 2006

Omar m'a sauver!

Ilias a 9 ans. Et c'est mon malade. Il est rentré vendredi aux urgences pédiatriques parce dans son pipi, il y avait du sang. Parce  que son frere Omar, 7 ans, l'a cogné au flanc gauche pendant qu'ils s'amusaient a imiter Jackie Chan ou autre Bruce Lee...Aux urgences, il a encore pissé rouge. Une echographie était de mise. Une masse de plusieurs centimètres .Aucun antécédent pathologique particulier, aucun signe d'appel avant l'"incident". On réalise un scanner. Retrouve un nephroblastome stade3 (c'est une tumeur rénale. maligne). Cet aprés midi, il est passé au staff onco-chirurgical. Une chimio, une chirurgie, et il y  a  plus de 80% de chances qu'il s'en sorte...Si son frère ne l'avait pas frappé, on s'en serait peut etre rendu compte a l'autopsie...

Posté par slimch à 12:02 - Commentaires [8] - Permalien [#]


Mrs T.

Ils disent qu'elle fait de la provoc', moi je dis qu'elle se sent bien dans ses godasses (des talons de 8 cm de hauteur qui s'entendent a l'autre bout du couloir...), et ca se voit.

Ils disent qu'elle est trop vieille pour se fringuer de la sorte, moi je dis qu'elle emmmerde le peuple, et je trouve ca bien.

Ils disent qu'elle se tape pas le sale boulot, et c'est donc normal qu'elle en sache autant sur tant de choses, moi je dis qu'elle est balèze un point c'est tout!

Ils passent leur temps a la critiquer, mais ils ont besoin d'elle a chaque fois qu'ils sont bloqués (ca arrive souvent!).

Elle a su s'imposer dans un service d'hommes, et moi j'aime quand elle leur cloue le bec sec !

Elle est compétente, serieuse, douce, humaine, autoritaire (quand il le faut), belle et intelligente (I'm still a straight girl, don't worry! -> It was my personnal message to my masculin fan club qui grandit jour aprés jour!)

Ils m'ont tous deconseillé de la prendre comme encadrante pour ma thèse. Je l'ai choisie délibérément, parce que je sais qu'elle m'a comprise, et qu'elle m'aidera a réaliser ce que j'ambitionnais de faire , voire encore plus...

Posté par slimch à 11:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]

02 février 2006

Manque de pot, ras le bol...

Je savais que j'avais la poisse...Avec le temps, j'm'y suis meme un peu habituée...Mais j'ai jamais contaminé  quiconque autour de moi! Eh ben figurez vous que le destin s'est reservé pendant tout ce temps en attendant l'occasion rêvée, le moment d'inattention de ma part pour que j'me ramasse la gueule en beauté...bon, la, vous etes probablement en train de vous demander ou c'est que je veux en venir...que ca fait tellement longtemps que j'ai pas aligné trois mots a la suite que je sais plus entrer en matiere dans un sujet...c'est pas tout a fait faux, mais en fait, la ou je veux en venir, c'est a ma situation actuelle (enfin, professionnelle, j'veux dire...ben quoi, j'allais pas refaire mon entrés triomphale dans la blogosphère en vous decrivant le desert affectif dans lequel je vis...)
En fait, depuis le début de l'année , j'ai été dans des services ou on m'a pas traité trés tendrement, ou j'étais obligée d'etre assidue, de travailler matin et aprés midi, sans compter les gardes...et, depuis le début de l'année, je suis dans l'attente de THE stage de chirurgie pediatrique, celui ou on fait acte de présence une fois par semaine, a l'occasion de la sacro sainte garde, celui ou je pourrais recharger mes batteries avant les quatre derniers mois de stages de la mort qui tue qui m'attendent , celui au milieu duquel je pourrai voyager deux semaines (ou meme rien qu'une seule) sans remords ni risque d'invalidation, celui pendant lequel je pourrai potasser ma these tranquilou pilou, etc, etc...(d'ailleurs ca me rappelle que je vous ai pas encore parlé de MMe T***, et ca c pas normal!!)...Bref! tout ca pour vous dire...taratataaaaa!! que biensur, les premiers jours se sont bien passés, a savoir que je foutais pas grand chose de mes journées, que je me reposais avant d'entamer mes demarches pour changer d'air (ze3ma de pays!), d'entamer mes demarches de travaillage sur les 130 dossiers que je dois me farcir (rappellez moi aussi que je dois vous parler de  ma maladie preferée , la maladie de T*******), j'assurais mes gardes mais me gardais d'en faire plus que ca...jusqu'au jour "J", le jour ou tout a basculé...
Je suis arrivée come d'habs a 9 heures en m'attendant a quitter vers 9h 30, z3ma j'ai pointé, quand mon attention s'attarde sur un bout de liège collé sur un mur. Sur ce bout de liège étaient punaisées quelques feuilles dont une attira particulièrement mon attention, sur laquelle était écrite en  caractères  énooormes "EXTERNES" merde! c'est moi!!! ('fin, c'est nous!!), ils se sont rappellés qu'on existait (pour notre plus grand malheur, biensur!!)!!eten dessous, des répartitions en veux tu en voila, voila tes malades (12 quand meme!), voila tes jours de bloc, voila tes 24 heures de garde tous les 6 jours, des staffs du service, des staffs de pas du service, des séances biblio, des exposés des résidants, la grande visite du jeudi....NON! je m'insurge! j'avais pas signé pour ca, moi! je veux glander, come ca a toujours été le cas pour ce stage, pour tous mes aieux medecins...je veux pas me reveiller chaque matin en me disant que ma journée va se finir a 17 heures! (ouais, bon vous me direz que c'est ca la vraie vie, mais d'un autre coté, je suis pas payée, et surtout, c'est que de la chir ped, j'veux dire!!)...fadaises! ils s'en foutent! et c'est la mort dans l'ame qu'hier j'ai du decouvrir mes 10 patients le meme jour, les examiner un par un, me farcir l'interrogatoire des familles, mettre a jour les examens complémentaires, pour la grande visite du jeudi, qui était aujourd'hui! et qu'on a fini a midi et demi (si ca c'est pas une assonance en "i", j'm'appelle pas slimch!), et qui a été suivie (ah oué c'est pas fini) d'un staff des malades du service, puis de cours d'agreg et de séance biblio, et ma journée s'est finie a 17h30!!! et demain chuis dougarde dou 24 heures aux urgences, si c'est pas une vie de chien, et ben j'veux bien me convertir a la race canine !!
ah, oué, pour en revenir a c'que je disais en début de page, et ca sera le mot de la fin, un des résidents du service est venu me voir et m'a dit: "ci suurrrr que ouahed mnnkoum mnhouss meziaaane, ou nnehssa dialou contagieuse bach ibeddelina koulchi hakka!"..ouais, paskeu c'que vous savez pas, c'est que meme les medecins sont obligés de trimer alors qu'avant ils se contentaient de pointer...ouais, mais eux ils sont payés!!

Posté par slimch à 21:16 - Commentaires [9] - Permalien [#]

29 janvier 2006

Pouf pouf slimch est là!!

Pour plusieurs raisons pas tout a fait indépendantes de ma volonté, j'avais décidé d’arrêter d'écrire sur ce blog...Mais la petite selwounette me l'a si gentiment demandé (avec un couteau sur la gorge et un flingue sur la tempe)...Et p'tet même que si j'y prends goût,, j'me remettrai a vous casser les roubignoles avec mes conneries...
bon, allez zou, j'me lance!
(je vous avoue que j'ai un peu le tract...ça fait deux mois quand même!!!)

1.La chanson qui vous rappelle un ex
Break on trough to the other side des Doors

2.La chanson qui vous fait rire
Ca fait rire les oiseaux de la Compagnie créole (ouais, elle me fait pas rire que moi…)

3.La chanson qui vous donne la pêche
Il faut bouger bouger des Magic system

4.La chanson qui vous rappelle quelqu’un de spécial
Stairway to heaven de Led Zepp

5.La chanson que vous auriez aimé écrire
Bohemian rhapsody de Queen

6.La chanson qui vous rend nostalgique
Losing my religion de REM

7.La chanson qui vous rappelle votre adolescence
Cotton eye joe de Red nex

8. La chanson que vous aimez d’un artiste que vous détestez

Tu es mon autre de Lara fabian et Maurane

9. La chanson que vous admettez aimer honteusement
Gentleman de Tragédie

10.La chanson dont vous aimez les paroles
La corrida de Francis Cabrel

11.La chanson avec laquelle vous aimez vous réveiller
Ocb de Billy the kick et les gamins en folie

12.La chanson qui vous rappelle votre enfance
La chanson du roi louis du Livre de la jungle

13. La chanson qui vous fait penser aux vacances
La tortura de Shakira et Alejandro Sanz

14.La chanson qui vous rappelle votre meilleure amie
Neh nah nah nah de Vaya con dios

15.La chanson qui vous fait pleurer
Je pense a toi de Amadou et Mariam

16. La chanson qui vous fait penser à votre solitude
Porushka paranya de Bering Strait (en fait, chuis la seule a savoir la chanter...)

17. La chanson que vous aimez chanter
Les magnolias de Cloclo

18.La chanson qui correspond à votre état d’esprit du moment
Je ne veux pas travailler (le vrai titre c’est sympathique) de Pink martini

19.La chanson que vous détestez par-dessus tout
Tous les slow char9i qui passent en boucle sur radio deuzemme…

20. La chanson que vous aimez mettre dans votre chambre à coucher
Che cosse l’amore de Vinicio Capossela

Posté par slimch à 20:33 - Commentaires [3] - Permalien [#]

25 novembre 2005

la France de mon enfance...

...n'était pas en territoire de France (merci Enrico!)
Hier, pour des raisons renseignatoires, j'ai du faire un p'tit tour du coté de mon ancien lycée, dans lequel je n'ai pas mis les pieds depuis environ 5 ans (a part pour les résultats du bac de ma soeur, mais ca compte pas, vu l'état dans lequel je me trouvais...un retour de festival d'Essawira..le voyage a duré prés de 24 heures...hein rhizou?)
Bref, je disais donc que je m'en suis retrournée la bas, revu les tetes des p'tits lycéens (le plus vieux d'entre eux était en sixième quand j'ai quitté le lycée!!), rencontré ma prof d'anglais poilue des aisselles, revisité les chiottes des filles de l'internat, les seules ou y'avait un seul miroir (maintenant, y'a des grands miroirs dans tous les wc),quelle fut ma surprise quand j'ai appris qu'elles avaient changé de cible: desormais, c'est les chiottes des mecs (inutiles de vous préciser qu'aucune de nous n'a pris la peine de verifier cela avant de se retrouver nez a nez avec de magnifiques urinoirs new look!!) Passage obligé a la cafet', qui a beaucoup changé depuis, par la 'cantine', qui, elle, a gardé la meme odeur...Le lycée est devenu non fumeur, du coup, les cours de récré sont desertées pendant les récré en faveur de bab llycée...Driss est toujours la, fidèle au poste, a vendre ses chewing gum et ses cacahuètes surtaxées..
Pour etre franche, j'ai pas ressenti beaucoup d'émotion, dans la mesure ou pas mal de choses ont changé, les tete sont plus les memes, les profs sont plus les memes, les pions aussi (sauf quelques titulaires)...Ce lycée n'est plus le mien, car MES élements sont plus la...meme le hemri du terrain de foot a été remplacé par une belle pelouse!
Un seul moment, oui, un seul, a suffi a me mettre les larmes aux yeux...J'ai ressenti un sentiment inexplicable, un flashback de pluuuusieurs années en arrière...une sentation de jamais avoir quitté ces lieux et mon adolescence...j'me disais bien, j'ai pas pu grandir aussi vite, et a ce point...la blague est terminée, j'ai eu un avant gout de ma vie future, et me revoila parmi vous...Ce moment, c'était quand j'ai penetré le laboratoire, la ou se trouvent les salles de physique et de bio...une odeur, une sombreté (ca se dit?), un état, qui n'a pas bougé d'un poil depuis que j'y suis venue pour la toute premiere fois...Bizzarement, quand j'y étais, c'est pas mes derniers jours de lycéenne que j'ai revu, mais plutot les premiers, ceux ou je decouvrais encore les lieux, ou j'me perdais encore dans les dedales de l'édifice, mon grand sac a dos sur les épaules, et mon regard petillant qui disait "a nous deux maintenant!"...
Ce sentiment, j'le ressentirai bientot a propos de ma fac actuelle...J'vous cache pas que deja maintenant, que je n'y mets plus les pieds regulièrement (paskeu j'ai plus de cours ni d'exams nananèèèreuuu!), j'me sens deja plus trop chez moi...la place est aux générations montantes...
Juste une petite anecdote pour finir: R.(moi aussi, j'me mets a l'anonymat sur mon blog!) a pas arreté de repeter la meme phrase pendant toute la visite du lycée "ouaaa, ca a l'air boooocoup plus petit, maintenant !!" J'ai eu beau essayer de lui expliquer que notre croissance s'est arretée definitivement a nos 13 ans (14 pour les plus chanceuses), c'est a dire 5 ans avant de quitter le lycée, et, du coup, on a eu le temps de s'y habituer....rien a faire...ah, ces tauraux...

Posté par slimch à 16:43 - Commentaires [12] - Permalien [#]

14 novembre 2005

quele belle journée!

8h30. J'arrive a l'hopial. Imopssible d'atteindre mon parking habituel, une grosse flaque en empeche l'accés. Pas grave. Je stationne de l'autre coté. J'arrive trempée au service. A peine que j'ai commencé a secher que je me rends compte que j'ai oublié mon stylo dans la voiture. Cest bien connu, pas de stylo tue le stylo. Bref, faut que je récupere mon stylo. J'y vais. Tout mon chemin consistait en une flaque géante d'environ 10 cm de profondeur, et 300 m de long. Aprés un aller-retour, mes chaussettes, mon pantalon, ma blouse, mon pull sont infiltrés d'eau. Je me sépare de mes chaussettes. Pas le choix. Je garde le reste. Pas le choix. Je continue de déambuler. Le hasard m'emmene vers le sous-sol ou se trouve le service de radio. Pas loin des urgences, il y a une innondation. Canalisation bouchée, donc re-pataugeage. Comme la vie est par définition injuste, c'est ce jour précis ou je suis privée de pause dejeuner. Accompagner patiente au scanner, puis staff a 14 heures. Je suis assise aux premieres loges, spectatrices de mon agonie. La température de mes pieds doit avoisinner les 10 degrés. Le reste de mon corps n'a rien a leur envier. Je cherche partout un truc qui ressemble de prés ou de loin a un chauffage. Pas de chauffage a l'hopital avicenne. C'est bon a savoir. Les premiers qui commencent a secher, c'est mes cheveux. J'ai l'impression de m'etre directement servi mes fringues de la machine. Chocolat chaud au distributeur (eh ouais, pas de chauffage, mais deux distributeurs de café!). Ca me donne un semblant de chaleur, mais je sais que mes fringues sont tjs trempées. 16h. On a le droit de quitter le servive. Mon boulot est fini. Je rentre dans la caisse, mets le chauffage a fond. J'me sens mieux. J'ai oublié que la vie etait injuste. Fallait qu'elle me le rappelle. Sans entrer dans les détails, TOUTES les issues de l'hopital sont innondées. Solution: avoir un 4x4, ou aimer le risque. Chacun d'entre nous a un cauchemerd redondant. Le mien, c'est moi, dans ma voiture, bloquée au milieu d'un lac artificiel au milieu d'une rue r'batie. Il est a deux doigts de se réaliser, avec une option supplémentaire: trempée et gelée, comme un boudoir au milieu d'un tiramisu...Bref, je m'amuse a suivre les itineraires des voitures au milieu des trous, non sans me poser la question suivante: les gens qui concoivent les routes, rues, lotissements..., quand ils font ca, ils se sont jamais demandé comment ca allait devenir s'il pleuvait juste un peu?? Pour ceux quii s'inquiètent, ma voiture s'en est finalement sortie sans desastre, et moi, ben je suis toujours vivante, mais mon petit doigt gelé et mon début de toux me disent que ca va finir en une belle grippe...cool, moi qui comptais voyager...

Posté par slimch à 17:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 octobre 2005

BILAN...

Mon stage en service de gynéco-obstetrique touche a sa fin...Demain aura lieu mon ultime garde en salle d'accouchcment (si le chef de service daigne nous exempter de celle du jour du petit Aid)...Un petit check up de ce que j'ai fait s'impose(histoire de savoir les lacunes que je devrai IMPERATIVEMENT combler durant les 24 heures qui suivent...)
Alors,en salle d'acc j'ai fait:
-16 accouchements
-27 reprises d'épisio
-40 délivrances
-assisté a 6 césariennes
-1 millier de touchers, 30 millions d'auscultation de  BCF (battements de coeurs foetaux),autant de mesures de hauteur utérine
-une dizaine de réanimations néonatale(rien de sorcier, n'allez pas vous imaginer que je les réanime vraiment, c'est si vous voulez la suite normale d'un accouchement)
-50 habillages de bébés(qui reste mon activité préferée a ce jour)
-1 curetage hémostatique
-2 poses de canules IV
-50 IM
-0 révision utérine (il me reste demain!!!)
-3 seltas (emprunté a l'arabe salata yaslitou saltan), dont une mémorable a casa...qu'est ce qu'on ferait pas pour le p't'it matthieu?!
-8 nuits blanches, et au total 16 heures de sommeil dans la banquette arriere de ma tuturette
-une engueulade avec le chef d'équipe, et autant avec les sages femmes (c'est jamais de ma faute, cela va de soi)
-5 diners au macdrive (tenue de bloc empechant de s'asseoir a l'interieur du 'restau', 8 passages par l'épicerie moulouya (experte en dépannage en clopes, bonbons, fruits secs... a n'importe quelle heure de la nuit)
-une soixantaine d'allers retours pour prévenir les familles que des bébés sont nés, qu'ils sont, ainsi que la maman en bonne santé...1 seul pour dire que le bébé est mort...
-une tentative de tedwira
-une spéciale cace dédi a loubna, hiba, nabil, hicham, et mehdi, qui sont gentiment venus me rendre visite au parkind de la maternité, et qui ont adouci quelques unes de mes gardes...

Au service:
-17 observations(je compte pas les 60 post césariennes que j'ai plutot snobées), dont une seule présentée devant le chief!
-45 jours de glande, a raison de 2 heures de boulot par jour!
-1 topo
-6 consultations
-7 spéculums
-1 milliard de guidage de familles de patients paumés dans l'hosto (dernier en date, ce matin:"3affak, fine malika?"...pas d'autres précisions)
-45 signatures, et presque autant pour des potes absents
-une dizaine de montées en pédiatrie pour voir rhizou bisou (au 4é étage, aprés tu diras que j't'aime pas!!)
-plein plein plein de montées d'escaliers pour arriver essouflée aux staff!
-bcp de bons souvenirs, et bcp de mauvais...

J'ai du oublier pas mal de trucs, mais sache, trés cher stage de gynéco, que je ne t'oublierai jamais, et que tu resteras a jamais gravé au fond de ma memoire...

Posté par slimch à 01:40 - Commentaires [5] - Permalien [#]

21 octobre 2005

vous avez le choix...

Comme vous devez certainement vous l'imaginer, mon stage de gynecologie ne se limite pas seulement a l'obstetrique. Mis a part les patientes du service, les profs nous donnent des sujets a traiter et a exposer devant nos camarades. Et, depuis le début du stage j'attends comme le messie le topo intitulé "choisir le sexe de son bébé". La jeune fille qui devait s'en occuper se voyait contrainte chaque semaine d'ajourner son exposé, mais, pas plus tard qu'hier, elle a mis fin a un suspense insurmontable( certes, j'aurais trés bien pu investiguer moi meme pour assouvir ma soif de connaissances, me direz vous)...bon, il était pas si insurmontable que ca!
Bref, le fait est que depuis hier, je sais, et je m'en vais vite vous expliquer le pourqoi du comment...
Actuellement, il existe trois methodes pour influencer Dame nature en ce qui concerne le sexe du bambin:

La premiere reside dans l'alimentation: en effet, si la maman mange plutot sucré ou plutot salé, plutot créme glacée ou plutot legumes, elle a 80% de chances de mettre au monde un nouveau né du sexe désiré. Scientifiquement, cela s'explique par le rapport sodium /potassium sur calcium/magnesium, lui meme responsable d'un environnement vaginal favorable a un certain type de spermatozoides. Si celui ci est supérieur a 5, cela correspondrait plutot a un garcon(régime riche en sel: charcuterie, poisson, frites...). Si le rapport est inférieur a 2.8 (pour atteindre ces chiffres, il faut enrichir son alimentation en produits laitiers, gateaux...), c'est une fifille a sa maman qu'on risque de voir naitre. Le régime doit debuter 3 mois avant la conception de l'enfant, et doit etre arreté juste aprés, premierement car il n'influera plus( oui, le sexe sera deja determiné!) mais surtout parce que un régime equilibré durant la grossesse est plus que necessaire pour le bon déroulement de celle ci.

La deuxieme methode consiste a calculer la distance par rapport a l'ovulation. Let me explain: les spermatizoides portant les chromospmes XX(gamètes femelles pour ceux qui aiment bien appeller les choses par leur nom, ou tout simplement les nostalgiques des cours de SVT) , et c'est établi, sont plus resistants et endurants que les males, qui eux sont plus puissants, mais pour une courte durée. Ainsi, si l'heure exacte de l'ovulation est connue (et cela est devenu facile grace a l'echographie), il suffit de le concevoir  juste a ce moment et la, les males ont plus de chances de l'emporter, car ils sont plus rapides et plus forts (faut bien flatter l'ego de mes lecteurs macho de temps en temps!!). Par contre, si on decale le rapport de quelques jours (pas trop non plus, la durée de vie des spermatozoides "meufs" n'excède pas les 3 jours) les males seront a bout de forces, et, du coup, c'est la feminité qui le remportera...

Reste a parler de la troisieme methode: le biorythme, qui s'appuie sur la théorie des energies corporelles: aussi, il est établi que, dans l'année, il y a un peu plus du tiers ou l'energie est favorable a la conception d'un garcon, et autant pour les filles, le quart restant serait "neutre".

Enfin, la derniere methode que je m'en vais vous expliquer est trés controversée, car , du point de vue ethique, les limites sont trés floues. Mais il est a noter que'lle est interdite en france et dans beaucoup d'autres pays. Cette methode est par contre appliquée lors de la FIV (fécondation in vitro), et pour les parents souffrant de maladies génetiques a transmission sexuelle (je parle la de l'hemophilie ou du syndrome de turner par exemple). Elle est trés simple: avant d'implanter l'embryon, on verifie avant son genome par le caryotype. Cette methode est controversée, car , d'aprés ses dertacteurs, elle ne présente aucune différence avec l'IVG (interruption volontaire de grossesse).

Je dirais juste comme mot de la fin, que maintenant, dans cette ère ou on ne peut s'accorder le privilège de donner naissance a une equipe de foot (ou de terrain de golf...desolée, j'ai pas pu m'enpecher de sortir cette blague relou au milieu de cet article censé etre serieux, mais bon, on m'a appris a jamais renier ma nature profonde...), et aprés avoir pris le controle des naissances (grace a la pillule, le sterilet, etc..), on peut desormais controler le sexe de sa progeniture, et limiter sa cellule familiale a une fille et un garcon par exemple(en général c'est le reve de  tous parents "modernes"), sans pour autant outre passer les limites fixées par l'ethique et la déontologie...

Pour information, j'ai exprés pas trop detaillé le truc pour pas vous barber, et je me suis surtout referée a ma memoire pour ecrire ce post, mais si vous voulez plus d'infos, ou s'il demeure des points sombres, il suffit de demander, et je me ferai un plaisir de vous aider...voila...

Posté par slimch à 02:14 - Commentaires [14] - Permalien [#]

18 octobre 2005

blade schizoufraaane...

je sais, je sais...ca fait longtemps...
en fait, le rythme de fou que j'ai depuis quelque temps fait de gardes, de post gardes, et de pré-gardes m'a quelque peu diminué...et le ramadan et ses fameuses soirée ramadanesques a exterminé le peu d'energie qui me restait...
mais je pouvais pas passer sous silence la journée de fou que j'ai vecue aujourd'hui...
en fait, tout la predestinait a etre vraiment pourrie, et ma mission était de limiter les degats...let me explain: aprés un week end mouvementé a casa la blanche, j'me suis retrouvée dimanche matin de garde en maternité...le soir , j'ai du depanner un ami dont la voiture n'arrivait pas a "se lever" because of un problème de batterie...retour a la maternité...vers le milieu de la nuit, des amis bien intentionnés sont venus me rendre visite a l'hosto pour adoucir ma soirée...on a bien discuté, j'ai revisé mon polonais (ah, ouais, un des z'amis en questions revenait d'un stage d'une paire de mois la bas...)et, au moment de se quitter, sa voiture a pas demarré...on s'est retrouvé a 2 heures du mat a pousser le tas de feraille dans le parking de la maternité...retour aux accouchements...et, au petit matin,a l'heure de quitter le "souissi" comme on dit ici, ma voiture s'est prise d'une solidarité inexpliquée pour ses consoeurs de la veille, et elle aussi, au lieu de grogner comme n'importe quelle palio diesel qui se respecte, toussotait faiblement avant de retourner a son silence de mort...ce fut l'occasion de reunir un casting de reve fait d'un gars de la securité, d'un bon pote a moi,  d'un islamiste jabadorisé et biensur d'un moustachu, qui se sont tous mis a me pousser dans ma monture au parking...c'est a ce moment que je decidai de me reclure dans ma maison jusqu'au lendemain, pour eviter de nouvelles catastrophes durant cette journée qui s'annoncait pas jusque la bas...dormi toute la journée...f'tour...eau chaude qui marche pas...c'est cuit pour le bain chaud prévu...seche cheveux qui lache...merde, faut que je quitte cette maison...diner chez un ami en ville...succulent tagine de khizzou...delicieux tiramisu(merci hiba!)...et, en prime, j'ai droit comme cadeau au dernier opus de hoba hoba spirit...superbe album, de tous les points de vue...les textes de reda allali toujours au niveau...mais, ce qui m'a réellement impressionée, c'est les instru...en fait, le premier album était plutot moyen, et la différence avec les lives se ressentait vraiment...la , rien a dire, bassiste, bravo, guitarre, chapeau, vocales, batterie, rien a dire...ah! si! un p'tit coup de gueule...ils étaient censés se produire a un festival a toulouse au mois d'octobre...pas eu le visa...je trouve pas ca  normal que les humoristes pourris de not' chere tivi nationale aillent faire un tournée dans toute l'europe(ce qui sous entend qu'ils l'ont eu, ce malheureux visa) et que des artistes bien de chez nous, qui font de la vraie musique non...
bref, tout ca pour vous dire de courir vous procurer leur album qui n'est distribué qu'a casablanca au plus vite...et donnez m'en des nouvelles...ca en vaut le detour, parole de scout...

Posté par slimch à 02:27 - Commentaires [11] - Permalien [#]