14 novembre 2005

quele belle journée!

8h30. J'arrive a l'hopial. Imopssible d'atteindre mon parking habituel, une grosse flaque en empeche l'accés. Pas grave. Je stationne de l'autre coté. J'arrive trempée au service. A peine que j'ai commencé a secher que je me rends compte que j'ai oublié mon stylo dans la voiture. Cest bien connu, pas de stylo tue le stylo. Bref, faut que je récupere mon stylo. J'y vais. Tout mon chemin consistait en une flaque géante d'environ 10 cm de profondeur, et 300 m de long. Aprés un aller-retour, mes chaussettes, mon pantalon, ma blouse, mon pull sont infiltrés d'eau. Je me sépare de mes chaussettes. Pas le choix. Je garde le reste. Pas le choix. Je continue de déambuler. Le hasard m'emmene vers le sous-sol ou se trouve le service de radio. Pas loin des urgences, il y a une innondation. Canalisation bouchée, donc re-pataugeage. Comme la vie est par définition injuste, c'est ce jour précis ou je suis privée de pause dejeuner. Accompagner patiente au scanner, puis staff a 14 heures. Je suis assise aux premieres loges, spectatrices de mon agonie. La température de mes pieds doit avoisinner les 10 degrés. Le reste de mon corps n'a rien a leur envier. Je cherche partout un truc qui ressemble de prés ou de loin a un chauffage. Pas de chauffage a l'hopital avicenne. C'est bon a savoir. Les premiers qui commencent a secher, c'est mes cheveux. J'ai l'impression de m'etre directement servi mes fringues de la machine. Chocolat chaud au distributeur (eh ouais, pas de chauffage, mais deux distributeurs de café!). Ca me donne un semblant de chaleur, mais je sais que mes fringues sont tjs trempées. 16h. On a le droit de quitter le servive. Mon boulot est fini. Je rentre dans la caisse, mets le chauffage a fond. J'me sens mieux. J'ai oublié que la vie etait injuste. Fallait qu'elle me le rappelle. Sans entrer dans les détails, TOUTES les issues de l'hopital sont innondées. Solution: avoir un 4x4, ou aimer le risque. Chacun d'entre nous a un cauchemerd redondant. Le mien, c'est moi, dans ma voiture, bloquée au milieu d'un lac artificiel au milieu d'une rue r'batie. Il est a deux doigts de se réaliser, avec une option supplémentaire: trempée et gelée, comme un boudoir au milieu d'un tiramisu...Bref, je m'amuse a suivre les itineraires des voitures au milieu des trous, non sans me poser la question suivante: les gens qui concoivent les routes, rues, lotissements..., quand ils font ca, ils se sont jamais demandé comment ca allait devenir s'il pleuvait juste un peu?? Pour ceux quii s'inquiètent, ma voiture s'en est finalement sortie sans desastre, et moi, ben je suis toujours vivante, mais mon petit doigt gelé et mon début de toux me disent que ca va finir en une belle grippe...cool, moi qui comptais voyager...

Posté par slimch à 17:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur quele belle journée!

    ca me rappelle la chanson i m singing in rain...i m singing in rain

    Posté par ilham, 17 novembre 2005 à 12:03 | | Répondre
  • y a t il kelk un?

    allo allo miss colombo, ou est ce que t es passee?

    Posté par jihane, 22 novembre 2005 à 08:43 | | Répondre
  • estoy aqui!

    figure toi jota jota que j'étais en mission commando( c'est quoi le mot de passe deja, 3adil?) du bon coté du detroit de gibraltar, en la capital de andalucia, sevilla...quand j'aurai un moment, et s'il me reste des choses a dire aprés ma propre autocensure, j'vous raconterai tout!!!voili voilou!

    Posté par slimch, 22 novembre 2005 à 16:30 | | Répondre
Nouveau commentaire